Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES FOULEES ROQUEBRUNOISES

***L'enfer de la 36 ème édition de lacourse MARVEJOLS-MENDE.

24 Juillet 2008 , Rédigé par Bernard Publié dans #courses

Humeur météorologique...

Avant de prendre le départ de cette course mythique j'étais persuadé de souffrir d'une chaleur accablante puisque cette épreuve est présentée comme infernale.
D'ailleurs, la veille, en arrivant à MENDE vers 16H00, il régnait une température de 36° à l'ombre qui me confortait dans l'idée que cette épreuve allait être terrible.
Je scrutais le ciel en vain, espérant quelques nuages pour adoucir le calvaire qui s'annonçait. J'allais même jusqu'à consulter l'avis des gens du pays sur la météo prévue. Personne ne fût capable de me prédire le temps du lendemain, car ici, en pays lozérien, rien n'est prévisible.
Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir au petit matin dimanche 20 juillet un ciel couvert de nuages noirs et menaçants, ainsi qu'une température quasi hivernale (environ 12°), en rupture totale avec la canicule de la veille, qui augurait une compétition disputée dans la fraîcheur montagnarde...
En fait de fraîcheur,durant la course, nous fûmes servis,abondamment douchés de pluies violentes et glaciales, alternées de grêle et de bourrasques de vent sur un parcourt très difficile et exigeant avec des pourcentages de pente (montée et descente) plus élevés que par chez nous.
Là j'ai compris que c'était une région au climat rude et que les gens du pays ne devaient pas toujours s'amuser des facéties du temps, en particulier en hiver...
Je me suis dit que finalement sur la côte d'azur on était pas si mal...
Marc.

                                                                                                                                                                                                                         
Je voudrais juste rajouter que si nous avons pris une bonne rincée ,elle n'est intervenue qu'aprés la descente du   1 er col ,à l'endroit où la route était  la moins  dangereuse et même si nous avons eu droit à un orage cela restait plus agréable qu'une grosse température.
C'était une superbe course ,dure mais tout à fait gérable à placer entre Marseille Cassis (pour l'ambiance) et La Bonette (pour la difficulte)
Bernard

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LANTERO BERNARD 24/07/2008 18:35

bravo a tous beau commentaire

Bernard 24/07/2008 16:48

Rendons à César ....... le récit est de Marc

Le Président 24/07/2008 14:32

Bravo BERNARDTrès beau commentaire de vote déplacement à Marvejol

patrick.s 24/07/2008 10:00

bravo a vous.